Hugo Chavez, le patient le plus harcelé de l’histoire du Venezuela, a bon moral

samedi 2 mars 2013

  CHAVEZ Hugo     L’HUMANITÉ     MADURO Nicolas

Afin de faire taire les rumeurs sur sa santé, le vice-président Nicolas Maduro a révélé pour la première fois qu’Hugo Chavez, soigné à l’hôpital militaire de Caracas, commençait une chimiothérapie et avait un "bon moral", après avoir été opéré en décembre à Cuba d’un cancer, et qu’il avait décidé la semaine dernière de poursuivre dans cet établissement un traitement "intensif".

Le chef de l’État et ses médecins cubains ont décidé de démarrer une chimiothérapie et une radiothérapie après une amélioration de son état de santé en janvier, a indiqué le vice-président. Le président a subi une trachéotomie et une intubation pour l’aider à respirer après une infection respiratoire consécutive à son opération. Nicolas Maduro a rappelé que Hugo Chavez avait décidé de revenir au Venezuela en février, indiquant à ses collaborateurs : "Je vais entrer dans une nouvelle phase avec des traitements complémentaires, plus intensifs et très difficiles, et je veux être à Caracas, donc faites tout ce qui doit être fait pour mon retour dans de bonnes conditions à Caracas". Le président vénézuélien, âgé de 58 ans, est rentré de Cuba le 18 février, après avoir passé 70 jours à La Havane où il a été opéré le 11 décembre. Le vice-président a expliqué que le président vénézuélien avait affronté les trois précédentes opérations "avec la certitude qu’il s’en sortirait", mais que pour la dernière, il savait qu’"il y avait une possibilité qu’il n’en réchappe pas".

Pour lire la suite, voir le lien ci-dessous :