Le président vénézuélien préconise « un grand virage »

mardi 21 février 1989

  PEREZ Carlos Andres     AFP     JOURNAL DE GENÈVE

(AFP). - Le Venezuela a entamé un « grand virage » vers la modernisation et la transformation de ses structures avec l’annonce jeudi par le président social-démocrate Carlos Andres Pérez d’une série de mesures destinées à « desetatiser » et libéraliser l’économie.

Ce « grand virage », selon les propres termes du président, doit mettre fin à des décennies d’intervention de la part d’un Etat-providence généreux -et souvent aveugle - distributeur de la rente pétrolière, aujourd’hui confronté à une forte baisse du brut, qui représente 90% de ses exportations.

L’ère de la « facilité et de la consommation sans frein » est terminée, l’heure est arrivée de « l’effort, de la production, du travail et de la solidarité sociale », a indique M. Pérez, invitant ses concitoyens à un « profond changement culturel ».