Le Venezuela en ébullition

Le président Perez est totalement isolé

dimanche 14 juin 1992

  LE NOUVEAU QUOTIDIEN     PEREZ Carlos Andres

Le président vénézuélien Carlos Andres Perez a con­fié le portefeuille des Affai­res étrangères au général Fer­nando Ochoa Antich, qui était jusqu’ici son ministre de la Dé­fense. C’est la première fois de­puis trente-quatre ans qu’un mi­litaire prend en charge la diplo­matie vénézuélienne. Il remplace Humberto Calderon Berti, mem­bre du parti d’opposition Copei, qui a démissionné jeudi avec son collègue de la Privatisation, José Ignacio Moreno Léon, pour pro­tester contre « l’apathie » du gou­vernement face à la crise politi­que et sociale.