Succession vénézuélienne

samedi 8 février 1936

  JOURNAL DE GENÈVE     GOMEZ Juan Vicente

Le record des dictateurs a sans doute été battu par M. Gomez, président du Vénézuéla, qui vient de mourir à 79 ans après un règne ininterrompu de 28 années. Il faut re­monter dans l’antiquité jusqu’à Octave Au­guste pour retrouver dans l’histoire pareil exemple. Encore Octave se fit-il proclamer empereur. Tandis que Gomez exerça le pou­voir sans demeurer toujours le chef officiel de l’Etat : il établit le système de la prési­dence alternative et interposée. Gomez, à la fin de son mandat présidentiel, de cinq ans, se choisissait un successeur parmi ses plus fidèles lieutenants, et dirigeait tout de la coulisse. Au bout de cinq ans, il redevenait président. Il l’était encore lorsque la mort le surprit.

  Dans la même rubrique