Une démocratie débutante

Le Venezuela à la recherche de son équilibre perdu II

samedi 1er juillet 1967

  GAZETTE DE LAUSANNE     NAGY Laszlo

Sur le même sujet:

Nous avons déjà dit que le Venezuela, depuis qu’il a con­quis son indépendance armes en mains, il y a cent trente-sept ans, n’a connu de régime civil que pendant une dizaine d’années. Ajoutons que c’est depuis huit ans seulement qu’il est dirigé par des gouvernements élus. Le Venezuela est donc sans aucun doute une démocratie débutante. Les partis politiques qui y ont pris le pouvoir après les régimes militaires — ceux-ci dominés généralement par un dictateur gérant les affaires du pays comme les siennes propres ne se souciant guère de la diffé­rence entre ses biens personnels et ceux de l’Etat — n’avaient pas la tâche facile. Outre le fait qu’au moment de la chute de la dictature sévissait une crise mondiale du pétrole, ce qui dimi­nuait singulièrement les possibilités matérielles du nouveau régime, celui-ci se payait le luxe de la coûteuse honnêteté de reconnaître les dettes astronomiques contractées par l’équipe corrompue chassée.

Lire la suite :