Venezuela : la fête est finie

L’appauvrissement des nouveaux riches

lundi 18 avril 1983

  METTAN Guy

Dévaluation du bolivar, contrôle des changes, restriction sévère des importations et rumeurs de coup d’Etat : en quelques semaines, l’image d’un Venezuela stable, riche, qui se riait des péripéties et des difficultés des voisins, s’est singulièrement ternie.